Bienêtre
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2014 Juillet 18 - Les Musulmans veulent en finir avec le Hamas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lionnella

avatar

Date d'inscription : 04/03/2013
Messages : 16
Sexe : Féminin
Age : 64

MessageSujet: 2014 Juillet 18 - Les Musulmans veulent en finir avec le Hamas   Jeu 24 Juil - 17:22

Palestiniens : le monde arabe finance Israël pour le débarrasser du Hamas

La Cause Ne Fait Plus Recette
Palestiniens : les Arabes nous trahis. Une fois encore.


Depuis 1948, les gouvernements et les pays arabes ont soutenu les Palestiniens du bout des lèvres.

“Ils ont de l’argent et du pétrole, mais n’en ont rien à faire des Palestiniens, même si nous sommes Arabes et Musulmans tout comme eux. Ce qu’un Cheikh saoudien ou qatari dépense en une nuit à Londres, Paris ou Las Vegas pourrait résoudre les problèmes de dizaines de milliers de Palestiniens » - selon un activiste des droits de l’homme palestinien. “Certains Arabes espèrent qu’Israël va, enfin, les débarrasser du Hamas” - Ashraf Salameh, Gaza City.

“Certains régimes arabes sont intéressés à ce qu’on se débarrasse du Hamas, de façon à en finir avec le fardeau de la cause palestinienne, qui menace la stabilité de leurs régimes— Mustafa al-Sawwaf, analyste politique palestinien.

“La plupart des Arabes sont occupés ailleurs, ces derniers temps, par des batailles sanglantes menées par leurs dirigeants, qui se batten pour survivre. Ces batailles font rage au Yémen, en Syrie, en Irak, en Egypte, en Libye et au sein même de l’Autorité Palestinienne » - Mohammed al-Musafer, éditorialiste.

“Les dirigeants arabes ne savent pas ce qu’ils veulent, concernant la Bande de Gaza. Ils ne savent même plus ce qu’ils veulent, à propos d’Israël » - Yusef Rizka, responsable au Hamas.

De temps en temps, le fait que la plupart des Arabes n’en ont rien à faire d’eux se rappelle cruellement aux Palestiniens.

“L’Indifférence” et le “silence” des Arabes envers La guerre actuelle entre Israël et le Hamas a, une fois encore, rappelé aux Palestiniens la « trahison » de leurs frères arabes.

Ce n’est pas que les Palestiniens s’attendaient sérieusement à ce que les pays arabes leur envoient leurs armées pour combattre Israël et empêcher une invasion terrestre de Tsahal dans la Bande de Gaza.

De plus, les Palestiniens disent qu’ils ne s’attendaient même pas à ce que les gouvernements arabes leur envoient de l’argent et des médicaments pour les milliers de familles à l’intérieur de la Bande de Gaza.

Les Palestiniens en général et le Hamas en particulier sentent bien que le monde arabe se fiche de ce qui leur arrive et qu’il ne souhaite même pas entendre parler d’eux.

Certains Palestiniens argumentent que le monde arabe était, peut-être, trop occupé par le Mondial [de football] 2014 ou le jeûne du Ramadan, pour porter suffisamment d’attention à la guerre dans la Bande de Gaza. Mais le Mondial s’est terminé et l’écrasante majorité des Arabes ne semblent toujours pas s’intéresser à ce qui se passe entre les Palestiniens et Israël.

C’est vrai, il y a bien eu quelques défilés de solidarité avec les Palestiniens et de protestation contre la guerre à Gaza, dans un certain nombre de pays arabes. Pourtant, les Palestiniens disent qu’ils sont encore déçus par le faible nombre de participants. Ils sont aussi fort déçus du fait que les gouvernements arabes se soient dépêchés de réprimer toute démonstration de soutien aux Palestiniens.

“Les régimes arabes nous haïssent et ce n’est pas d’hier”, dit l’analyste politique palestinien Ali Hableh. « Cela a pris sept jours à l’Arabie Saoudite avant de diffuser un communiqué condamnant l’actuelle attaque israélienne contre la Bande de Gaza. Les Palestiniens ont toujours su qu’ils ne peuvent pas compter sur leurs frères arabes qui nous ont tourné le dos ».

Pour Hableh et de nombreux Palestiniens, la “trahison” arabe remonte à 1948, dès que l’Etat d’Israël s’est créé. Ils sont convaincus que la « collusion » et la « trahison » arabe ont largement contribué à la défense des armées arabes et à la création consécutive d’Israël.

Depuis lors, les pays et gouvernements arabes se paient, essentiellement, de mots pour soutenir les Palestiniens du bout des lèvres.

Et c’est exactement ce qui est en train de se produire ces derniers jours, font remarquer les Palestiniens.

Presque chaque Palestinien parle aujourd’hui du sens de la trahison réalisée par le monde arabe. C’est un sentiment qui n’a fait qu’accroître l’hostilité et la méfiance des Palestiniens envers leurs frères arabes.

Le dessinateur palestinien Umaya Juha a exprimé ces sentiments des Palestiniens envers la « trahison » arabe, dans un dessin caricaturant un bras arabo-musulman poignardant une femme palestinienne dans le dos –alors qu’elle également poignardée dans le cœur par Israël.

Le rédacteur en chef prédominant Abdel Bari Atwan a affirmé qu’il était « honteux » pour les Arabes que le conseil de Sécurité de l’ONU se soit réuni pour discuter de l’offensive militaire israélienne dans la Bande de Gaza avant que les Ministres des affaires étrangères arabes ne se réunissent au Caire.

Les Palestiniens, dit-il, ont renoncé à l’aide des dirigeants et gouvernements arabes il y a longtemps. Il accuse aussi les gouvernements arabes d’affamer les Palestiniens et de participer au blocus de la Bande de Gaza.

“Le problème du peuple palestinien avec ses frères arabes est bien plus important que son problème envers les Israéliens”, a expliqué Atwan. « Les Palestiniens peuvent résister à Israël et tirer des roquettes contre lui, mais ils ne veulent pas faire la même chose contre leurs exécuteurs arabes, parce qu’ils continuent de les percevoir comme leurs frères ».

Un militant palestinien des droits de l’homme, dans la Bande occidentale de Judée-Samarie/Cisjordanie a également commenté la trahison « historique » des Arabes.

“Nous ne nous sommes jamais attendu à quoi que ce soit de bon qui viendrait des Arabes”, dit-il. « Ils possèdent l’argent et le pétrole, mais ils n’en ont rien à faire des Palestiniens, même si nous sommes Arabes et Musulmans tout comme eux. Ce qu’un Cheikh saoudien ou qatari dépense en une nuit à Londres, Paris ou Las Vegas pourrait résoudre les problèmes de dizaines de milliers de Palestiniens. Il n’y a qu’un idiot qui se serait attendu à ce que le monde arabe se lève contre Israël, parce qu’il attaque la Bande de Gaza. Nous avons vu bien plus de manifestations en Europe contre la guerre que dans les pays arabes. »

Ce sentiment d’avoir été trahi a conduit certains Palestiniens à accuser ouvertement les gouvernements arabes d’être partie prenante dans « l’agression sioniste » contre la Bande de Gaza.



Le Cheikh Ekreman Sabri, l’ancien Mufti de Jérusalem qui occupe actuellement le poste de prédicateur en chef de la Mosquée Al Aqsa, a prétendu que les trois guerres menées par Israël contre le Hamas ont été « coordonnées » avec les pays arabes.

Le Cheikh Sabri a poursuivi en prétendant que certains arabes ont même couvert les dépenses des opérations militaires israéliennes.

Exprimant un ressentiment et une déception largement répandus parmi les Palestiniens, à propos du « silence » arabe, ce responsable religieux islamique a déclaré : « Les Arabes travaillent pour Israël ».

Il reste maintenant à voir si le Cheikh Sabri aura la permission de mettre un seul pied dans le moindre pays arabe qui se sente offense et vise par sa rhétorique incendiaire.

Alors qu’il parlait de la “trahison” arabe, le Conseil des Erudits de Palestine a publié un communiqué dans des termes très forts, par lequel il dénonce le monde arabe pour se montrer incapable d’entreprendre la moindre action pour sauver les Palestiniens de la Bande de Gaza.

“Quand les Arabes se réveilleront-ils ? Pourquoi les Arabes ne livrent-ils pas la moindre assistance à la Bande de Gaza ? » demande ce communiqué. “L’absence d’une réponse arabe à cette agression est très frustrante », a déclaré Ashraf Salameh, de Gaza-City. « Cette agression a démontré que certains Arabes espèrent qu’Israël va les débarrasser du Hamas ».

Une citation d’un autre habitant de la Bande de Gaza, Mohamed Aref, dit ainsi que les Palestiniens sont très déçus de la position adoptée des Arabo-Musulmans concernant la guerre dans la Bande de Gaza.
« Nous ne nous attendions pas à un tel silence », dit-il.

Le responsable du Hamas, Yusef Rizka, a aussi dénoncé le monde arabe pour ne pas être capable de venir à la rescousse des Palestiniens : « Gaza fait face à l’agression seule », se plaint-il, « C’est l’amère et cruelle vérité.
Ils ne savent même pas ce qu’ils veulent pour la Bande de Gaza.
Et encore moins ce qu’ils veulent concernant Israël ».

L’éditorialiste jordanienne, Tamara al-Darawseh affirme que la guerre dans la Bande de Gaza a sérieusement embarrassé
les Arabes : “Alors que la guerre se poursuit, nous assistons à quelques défilés ici ou là (dans les pays arabes), “ écrit-elle.

“Comme d’habitude, ces cortèges ont été réprimés.
Nous n’avons rien entendu de nouveau de la part des Arabes, autre que des condamnations moutonnières.
Gaza nous embarrasse, parce que nous étions occupés à suivre le Mondial, le jeûne du Ramadan et des séries à la TV ».
Un autre éditorialiste, Mohamed Al-Musafer j\\\\'explique qu’Israël n’a aucune raison de s’inquiéter, concernant l’impact de ses attaques dans la Bande de Gaza.

“Israël sait pertinemment que le Président égyptien Abdel-Fattah al Sissi n’est pas du tout opposé à la destruction de
« l’’esprit de résistance » dans la Bande de Gaza ni de le réduire à jamais au silence », fait-il remarquer.
« “La plupart des Arabes sont occupés ailleurs, ces derniers temps, par des batailles sanglantes menées par leurs dirigeants,
qui se battent pour survivre. Ces batailles font rage au Yémen, en Syrie, en Irak, en Egypte, en Libye et au sein même de l’Autorité Palestinienne » .

Le Hamas et de nombreux Palestiniens sont, désormais, plus convaincus que jamais qu’ils ne pourront jamais compter sur leurs frères arabes pour une assistance d’aucune sorte. En fait, un nombre croissant de Palestiniens commencent même à situer un certain nombre de régimes arabes dans le camp d’Israël.

Un autre analyste, Adnan Abu Amer, exprime la crainte que le “silence” des Arabes ait déjà atteint le niveau d’une véritable “collusion » avec Israël.

Il souligne l’échec des têtes couronnées arabes à tenir le moindre sommet afin de discuter de la guerre en cours, alors que de nombreuses organisations internationales ont pu tenir des réunions afin d’exprimer leur solidarité avec les Palestiniens.

Par Khaled Abu Toameh
Revenir en haut Aller en bas
 
2014 Juillet 18 - Les Musulmans veulent en finir avec le Hamas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compatibilité Zümo 660 avec multi controlleur BMW R1200RT 2014
» Téléchargements directs et légaux de Windows 7 (ISO) avec SP1
» j ai des souci , je debute depuis ce jour avec linux fedora
» Lecture video interrompue avec mise en tampon
» probleme avec les cellules d'excel sur la mise en forme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Livre Des Guides :: Histoire de Guerre-
Sauter vers: