Bienêtre
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 2014 Juillet 24 - Hamas seul contre.............

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lionnella

avatar

Date d'inscription : 04/03/2013
Messages : 16
Sexe : Féminin
Age : 63

MessageSujet: 2014 Juillet 24 - Hamas seul contre.............   Jeu 24 Juil - 17:42

Comme membre des ‘Frères Musulmans’, le Hamas n’est pas un groupe terroriste autonome. Il fait partie d’un réseau bien plus large de terroristes jihadistes islamiques incluant al Qaïda et ses affiliés, ainsi que le Hezbollah shiite. Comme le Hamas, tous ceux-là menacent plusieurs Etats arabes sunnites

Du fait qu’ils ont identifié la menace que le Hamas et ses alliés posent à la survie de leurs régimes, l’Egypte, l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis (EAU) ont pris la mesure sans précédent de soutenir les efforts d’Israël pour vaincre le Hamas.

Ils comprennent qu’ils bénéficieront directement d’un coup israélien décisif contre le Hamas à Gaza. Non seulement le Hamas sera affaibli, mais ses Etats parrains et ses camarades terroristes seront aussi affectés.

Actuellement, Les Etats parrains du Hamas les plus affirmés sont le Qatar et la Turquie.

Comme le journal économique d’Israël ‘Calacalist’ l’a rapporté au début de la semaine, le Qatar est le plus gros et le plus important financier du Hamas, rôle qu’il tient aussi pour ISIS, al Nosra, les ‘Frères Musulmans’ et divers groupes jihadistes en Libye.

La Turquie est pour sa part alignée avec les ‘Frères Musulmans’.

Comme le Qatar, la Turquie a aussi été un parrain majeur d’ISIS et d’al Nosra, ainsi que du Hamas. La diffamation du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan contre Israël est devenue si hystérique ces dernières semaines que le Premier ministre Benyamin Netanyahou, qui a tenté de calmer l’animosité de la Turquie, l’a interpellé sur son antisémitisme ouvert.

Mardi matin, les forces de Tsahal à Gaza ont détruit 23 tunnels. Le nombre de tunnels additionnels est encore inconnu.

Alors qu’Israël a tué 183 terroristes, il est apparu que la plupart des terroristes tués appartenaient aux rangs subalternes ou moyens de la hiérarchie de direction du Hamas.

Les commandants de haut niveau du Hamas, de même que ses dirigeants politiques, se sont cachés dans des complexes de tunnels dissimulés.

En d’autres termes, Israël progresse bien.

Mais il n’a pas achevé ses missions. Il a encore besoin de plusieurs jours de du combat.

Reconnaissant cela, les nouveaux alliés musulmans d’Israël n’ont pas poussé à un cessez-le-feu. Par contraste, le gouvernement Obama insiste pour un cessez-le-feu immédiat.

Alors qu’Israël a dévoilé la portée de l’infrastructure de meurtre et de terreur du Hamas, les USA ont agi avec l’ONU, la Turquie et le Qatar pour faire pression sur Israël (et l’Egypte) pour accorder un cessez-le-feu et ainsi mettre fin aux opérations de Tsahal contre le Hamas avant que la mission ne soit terminée.

Pour faire progresser cet objectif, le secrétaire d’Etat des USA John Kerry est arrivé au Caire lundi soir avec un plan agressif pour obliger Israël à un cessez-le-feu que le Hamas et ses Etats parrains accepteront.

Comme l’ancien ambassadeur aux USA Michael Oren l’a dit aux media, il est clair que ni Israël ni l’Egypte n’ont invité Kerry à venir. Leur manière d’éviter Kerry signale clairement que les deux plus importants alliés des USA au Moyen-Orient n’ont pas confiance dans les intentions du président des USA Barack Obama.

Et leur méfiance est parfaitement raisonnable.

Le Département d’Etat a ouvertement applaudi la Turquie et le Qatar pour leurs tentatives de parvenir à un cessez-le-feu. La semaine dernière, des officiels israéliens ont allégué que les USA étaient responsables du rejet par le Hamas de la proposition égyptienne de cessez-le-feu. En tentant d’obliger l’Egypte d’accepter le Qatar et la Turquie comme partenaires dans la médiation, Obama a indiqué aux dirigeants du Hamas qu’ils doivent exiger mieux.

Comme la Turquie est membre de l’OTAN et avec le côté ‘glamour’ de la famille royale qatarie, beaucoup d’Occidentaux trouvent difficile d’avaler que ce sont des parrains du terrorisme. Mais c’est la vérité. La Turquie et le Qatar jouent un double jeu.

Tout en envoyant son ambassadeur à Bruxelles à des réunions de l’OTAN, Erdogan a transformé la Turquie d’une société ouverte pro-occidentale alliée à Israël, en une société fermée, antisémite et anti-américaine qui parraine le Hamas, l’IISL, al Nosra et d’autres groupes terroristes.

De même le Qatar, la petite superpuissance en gaz naturel se présente aux Américains comme leur plus grand allié dans le monde musulman in. L’Emirat a donné des centaines de millions de dollars à des universités américaines pour ouvrir des campus à Doha et prétend qu’elle est une société progressiste, ouverte, emplie de débats.

Le Qatar accueille trois bases militaires américaines importantes sur son territoire. Et il devient l’un des clients les plus importants des fournisseurs d’armes américains. Au début de l’année, le Qatar signé une commande d’armes de 11.4 milliards de dollars avec les USA.

Dans le même temps, selon le rapport du journal ‘Calacalist’, le Qatar est le principal financier d’ISIS et d’al Nosra en Syrie et en Irak. Il donne 50 million de $ par mois aux jihadistes en Libye. Il donne 100 millions de $ au Hamas en aide annuelle. Et au cours des deux dernières années, Doha a fourni au Hamas 620 millions de $ en plus, dont 250 millions transférés du compte personnel du leader du Hamas Khaled Mashaal, et 350 millions en aide militaire au Hamas, transféré après que l’armée égyptienne ait renversé le gouvernement des ‘Frères Musulmans’ en juillet 2013.

Ajoutez y les 100 millions de $ par an que le Qatar investit dans le réseau satellitaire Al Jazeera – qui s’est consacré à saper les régimes arabes pro-occidentaux en popularisant les émules d’al Qaida et du Hamas, et le Qatar est le plus gros financier du jihad international dans le monde.

Plutôt que de remarquer que le Qatar et la Turquie jouent un double jeu, et de les traiter avec suspicion, le gouvernement Obama les a adoubés.

Les chances que Kerry assure un cessez-le-feu dans le proche avenir sont minces. Selon toute probabilité, le gouvernement [israélien] pourra gagner le temps nécessaire pour achever la mission en tout ou en partie. Mais le fait que les USA aient choisi ce moment de l’opération – avec Israël bénéficiant d’un soutien sans précédent des Etats sunnites les plus importants de la région – pour prendre le parti du Hamas et de ses Etats parrains dans leur exigence d’un cessez-le-feu immédiat – en dit beaucoup sur la transformation de la politique étrangère des USA sous la direction d’Obama.
Revenir en haut Aller en bas
 
2014 Juillet 24 - Hamas seul contre.............
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seul contre tous ! Enfin je crois.
» Code pour widget - Compte a rebours j.o. 2014
» ♠ Tout est relatif, seul la Vodka est Absolut
» 660 contre 220
» Pour ou contre la triche ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Livre Des Guides :: Histoire de Guerre-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: